Président du jury

Jean-Marie Poiré

Jean-Marie Poiré, fils d’Alain Poiré, producteur comblé des Mariés de l’an II et de La Folie des grandeurs, est titulaire d’une licence de Lettres. Il débute sa carrière cinématographique comme assistant-opérateur des fameuses actualités Gaumont, qui disparaîtront en 1980. Assistant-opérateur de Michel Mitrani, de Claude Autant-Lara, d’Edouard Molinaro et de Gérard Oury, il est également attiré par l’écriture et il adapte le roman Bonne vie et meurtres avec Michel Audiard, Fred Kassak pour Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause ! (1970). Sa véritable chance est d’embaucher dès son premier film (Les Petits câlins, 1977) la jeune comédienne Josiane Balasko, qui lui fait vite rencontrer toute la troupe du café-théâtre Le Splendid, dont Christian Clavier, neveu du producteur Yves Rousset-Rouard.

En 1981, il co-écrit avec Josiane Balasko Les Hommes préfèrent les grosses. L’année suivante, il adapte à l’écran la pièce collective du Splendid, Le Père Noël est une ordure, qui deviendra un véritable film-culte. En 1983, c’est au tour de Papy fait de la résistance, pièce écrite par Christian Clavier et Martin Lamotte. Suivent six films co-écrits avec Clavier, dont les trois plus gros succès commerciaux dépassent toutes les attentes : Les Visiteurs (treize millions six cent mille entrées en France en 1993 et trois nominations aux César), Les Anges gardiens (1995), et Les Couloirs du temps, les visiteurs 2 (1997).

Scénariste ou co-scénariste de tous ses films, il décide alors de partir tourner aux USA un remake des Visiteurs, Les Visiteurs en Amérique (2000) avec toujours Christian Clavier et Jean Reno dans les rôles principaux. Retour dans l’Hexagone en 2002 avec le duo de comiques Régis Laspalès et Philippe Chevalier pour Ma femme… s’appelle Maurice. Plus de dix ans plus tard, le metteur en scène rempile pour Les Visiteurs – La Révolution, suite directe aux Couloirs du temps toujours portée par Christian Clavier et Jean Reno.

Membre du jury

Reem Kherici

Reem Kherici membre du jury

Après des débuts à la radio, Reem Kherici se fait connaître du grand public en 2005 avec la Bande à Fifi menée par Philippe Lacheau au Grand Journal de Michel Denisot sur Canal +.

En 2009 et 2011, l’actrice apparaît dans des films aussi différents que le second volet d’OSS 117, Fatal, Colombiana et Bienvenue à bord, avant de se décider à passer derrière la caméra. Pour son premier long métrage Paris à tout prix, la réalisatrice incarne Maya, une styliste d’origine marocaine installée à Paris depuis des années qui, alors qu’elle s’apprête à décrocher le job de ses rêves, est renvoyée dans son pays natal.

Après ce joli succès, l’actrice gagne en visibilité mais choisit de jouer la carte du contre-emploi en tenant le premier rôle féminin dans Le Convoi, un thriller d’action porté par Benoît Magimel. Elle revient finalement à la comédie populaire avec Mes trésors, dont elle partage l’affiche avec Jean Reno et Camille Chamoux. La même année, Reem Kherici signe son retour derrière la caméra avec Jour J, l’histoire d’un triangle amoureux corsé entre elle-même, Julia Piaton et Nicolas Duvauchelle.

Membre du jury

Reem Kherici

Après des débuts à la radio, Reem Kherici se fait connaître du grand public en 2005 avec la Bande à Fifi menée par Philippe Lacheau au Grand Journal de Michel Denisot sur Canal +.

En 2009 et 2011, l’actrice apparaît dans des films aussi différents que le second volet d’OSS 117, Fatal, Colombiana et Bienvenue à bord, avant de se décider à passer derrière la caméra. Pour son premier long métrage Paris à tout prix, la réalisatrice incarne Maya, une styliste d’origine marocaine installée à Paris depuis des années qui, alors qu’elle s’apprête à décrocher le job de ses rêves, est renvoyée dans son pays natal.

Après ce joli succès, l’actrice gagne en visibilité mais choisit de jouer la carte du contre-emploi en tenant le premier rôle féminin dans Le Convoi, un thriller d’action porté par Benoît Magimel. Elle revient finalement à la comédie populaire avec Mes trésors, dont elle partage l’affiche avec Jean Reno et Camille Chamoux. La même année, Reem Kherici signe son retour derrière la caméra avec Jour J, l’histoire d’un triangle amoureux corsé entre elle-même, Julia Piaton et Nicolas Duvauchelle.

Membre du jury

Shirley Bousquet

Cette actrice française est révélée en 2001 dans la série télévisée à succès Caméra Café.

La série la propulse au cinéma en 2005 avec le film: Espace Détente (film adapté de la série).

On la retrouve sur Canal+ dans l’émission de Stéphane Bern, 20H10 Pétante, où elle joue des sketches en duo avec Florence Foresti.

Elle interprète également différents rôles au cinéma et à la télévision : Nos amis les Terriens, Incontrôlable, Vaguant, Scène de ménage, Profils Criminels

Depuis, elle enchaîne des rôles principaux dans : L’amour c’est Mieux à Deux de Dominique Farrugia, Plan de Table, Bienvenu à bord avec Franck Dubosc, Paris à Tout Prix.

Aujourd’hui, Shirley Bousquet a terminé la co-écriture d’un long-métrage, À Deux heures de Paris, dont le tournage a eu lieu en 2016.

Membre du jury

Xavier Leherpeur

Chroniqueur dans la matinale culturelle de Vincent Josse sur France Musique, principalement actif au sein de l’équipe du magazine Ciné Live depuis sa création en 1997, il est également chroniqueur sur Canal+ (Le Cercle), Itélé (La Matinale) et participe régulièrement à l’émission Le Masque et la Plume sur France Inter.